Ma thèse de doctorat

L’administration publique au Rwanda et au Burundi à l’heure des politiques internationales de bonne gouvernance. Une approche anthropologique comparative.

ehess

Directeur de thèse: Giorgio Blundo

Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS)

 

Résumé:

Les ajustements structurels mis en place par la Banque Mondiale et le Fond Monétaire International (FMI) auprès des pays en développement ont un caractère normatif fondé sur des préceptes Wébérien de gouvernance. Ils ont pour objectif de modifier la gestion des services publics vers un fonctionnement organisationnel étatique conforme à l’idéologie occidentale de bonne gouvernance.  Cette réforme de l’Etat exerce un impact socioculturel qui affecte les solidarités existantes (les modes de redevabilités) et modifie le rapport entre l’Etat, les citoyens et l’administration (les modes de gouvernance).

En analysant le processus de confluence entre les normes internationales de gouvernance et la bureaucratie au Burundi et au Rwanda, notamment en étudiant l’implantation des stratégies  de bonne gouvernance de 2000 à 2012, mon objectif est de mieux comprendre l’évolution des normes comportementales et le processus de mise en place des réformes structurelles ainsi que ses conséquences.

 
Pour plus d’informations, vous pouvez consulter cette présentation.

Domaine de recherche:

  • Anthropologie politique de l’Etat
  • Décentralisation, gouvernance et délivrance du Service Public
  • Anthropologie des processus de transition et de réforme structurelle de l’Etat
  • Sociologie de l’organisation et des normes comportementales, Fonctionnalisme

 

This post is also available in: Anglais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>